[Tribune] Appel à grève nationale... localement !

Nous relayons un appel local :

"En France, LE DROIT DE GREVE A VALEUR CONSTITUTIONNELLE ET S’OUVRE A TOUS, syndiqués ou non. Trois conditions sont indispensables : cesser le travail, avoir une volonté commune et avoir des revendications professionnelles (amélioration des conditions de travail ; augmentation du salaire et de la retraite ; couverture sociale ; non aux politiques d’austérité ; non à l’augmentation de la CSG, etc.).

Commerçant ou agriculteur, travailleur indépendant ou demandeur d’emploi, salarié du secteur privé ou public, retraité ou en voie de l’être, LE CITOYEN DE BOURGADE SE RETROUVE SOUVENT SEUL POUR REVENDIQUER.

Bien mieux que d’être gréviste parmi des centaines d’autres dans les grandes villes, restons au sein de nos villages et exprimons, collectivement, les difficultés rencontrées.

SOYONS SOLIDAIRES pour protéger nos familles, les écoles, la Poste, la Perception et leurs personnels. Ainsi, nul ne sera contraint de rejoindre la préfecture pour s’exprimer. C’est notre présence quotidienne qui fait vivre le boulanger, les commerces, les banques et les associations. Accepter leur disparition c’est laisser mourir le village lentement.

Rien n’interdit d’afficher son ras-le-bol en s’associant à la prochaine grève nationale du mardi 22 mai 2018. Encore une ! Une qui rejoint la trop longue liste des grèves dont l’écho n’arrive pas aux oreilles de nos gouvernants.
POUR REVENDIQUER : définissez un lieu, présentez la/les revendication(s) et préparez une pétition.

Si nous sommes des citoyens convaincus de l’intérêt et l’importance de cette ultime grève à travers le bourg, notre persuasion intéressera nos collègues, voisins, ainsi que d’autres villages à travers la France qui subissent l’austérité et tentent de survivre au même désarroi. Protégeons-nous les uns les autres !

La loi précise qu’à partir d’une heure de grève le travailleur verra son salaire diminué. Néanmoins, qu’en est-il pour une période de GREVE INFERIEURE A 59 MINUTES ? La loi ne prévoit rien."

Tribune proposée par Fidéline.



Partagez cette info sur...


REAGIR / PROPOSER... Commentaires sous la responsabilité de leurs auteurs, sans engager l'auteur de l'aticle ci-dessus ou le site.

Messages

    Bonjour,

    Je trouve étonnant de relayer cet appel, lancé par un collectif dont l’adresse internet ne renvoit qu’au même texte d’appel à la grève. C’est à dire qu’en fait ce texte n’est pas signé et que l’on ne sait pas qui est derrière. Cela n’est pas vraiment admissible de la part d’un média ! C’est même grave !
    Pour répondre ici j’utilise mon nom et je ne me cache pas.
    Merci de préciser rapidement à tous vos lecteurs qui est ce collectif, ses buts, ...

    Dans le cas contraire je me désabonnerai.

    Bonjour, moi cela ne me dérange pas qu’un texte ne soit pas signé, je n’ai pas besoin de savoir qui dit ou écrit des mots pour en comprendre le sens...Pour rappel, Initiatives-Vercors.fr (...) est un site internet de mise en relation, indépendant, destiné à favoriser - multiplier - aider - les initiatives de toutes sortes sur le Vercors (sociales, culturelles, économiques..., privées ou publiques, individuelles ou collectives). En pratique, pages d’informations (annuaires, dossiers, informations...) et outils de mise en relation et de communication sont associés (agenda, petites annonces, présentation de projets, aide à la communication des actions de chacun...). En plus de cette dimension “sociale”, une partie du site est dédiée à la thématique culturelle et sociale : “Vivre en Vercors”. Je trouve que cet article a toute sa place ici.

    Bonjour ! J’étais dans le magasin d’un ami le jour où cette feuille à été distribuée, en fait glissée sous la porte alors qu’il était présent. Sa réaction a été directe : "QUI a rédigé cet appel ? Nous demander une pareille idiotie (le mot employé exactement est plus vulgaire) alors qu’il y a déjà si peu de monde qui circule en semaine dans le village !! Ce sont ces gens là qui vont nous aider à survivre ?" Et la "feuille", transformée en boulette, est allée dans la poubelle. En sortant, je suis donc passée chez chacun des commerçants ouverts, leur demander leur avis ; il rejoignait celui de cet ami, bien connu dans le centre du village. Donc, partout, les poubelles ont été ravies de porter une feuille-boulette de plus !!!

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Pas de message anonyme ! Dîtes qui vous êtes (au moins le prénom) et laissez votre adresse email pour être prévenu(e) d'une éventuelle réponse...
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document




Les pages "village"...

Auberives-en-Royans ... Autrans ... Beaufort-sur-Gervanne ... Beauvoir-en-Royans ... Bouvante ... Chamaloc ... Château-Bernard ... Châtelus ... Châtillon-en-Diois ... Choranche ... Combovin ... Corrençon-en-Vercors ... Die ... Échevis ... Engins ... Gigors-et-Lozeron ... Glandage ... Grenoble ... Gresse-en-Vercors ... La-Chapelle-en-Vercors ... Lans-en-Vercors ... Léoncel ... Malleval ... Méaudre ... Oriol-en-Royans ... Ponet-et-Saint-Auban ... Pont-en-Royans ... Presles ... Rencurel ... Rochechinard ... Romeyer ... Saint-Agnan-en-Vercors ... Saint-Andéol ... Saint-André-en-Royans ... Saint-Gervais ... Saint-Hilaire du Touvet ... Saint-Jean-en-Royans ... Saint-Julien-en-Quint ... Saint-Julien-en-Vercors ... Saint-Laurent-en-Royans ... Saint-Martin-en-Vercors ... Saint-Martin-le-Colonel ... Saint-Nazaire-en-Royans ... Saint-Nizier-du-Moucherotte ... Saint-Romans ... Sainte-Croix ... Treschenu-Creyers ... Vachères-en-Quint ... Vassieux-en-Vercors ... Villard-de-Lans ...