[Tribune] Une transition, c’est quoi… ?

Le territoire des Quatre Montagnes est un "TEP-CV". Ce sigle a priori mystérieux signifie que nous habitons dans un Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte, c’est-à-dire un territoire d’excellence de la transition énergétique.

Cette excellence est aujourd’hui uniquement dans les engagements de la CCMV. Car on ne peut pas dire que les Quatre Montagnes soit déjà dans l’énergie positive : il faudrait pour cela que les communes et les habitants du nord du Vercors produisent davantage d’énergie qu’ils n’en consomment. On en est très loin.

Une transition, qu’est-ce que c’est ? C’est un passage d’un état et un autre. La transition énergétique, c’est le passage d’une consommation majoritaire d’énergies fossiles (carburant, fioul, gaz, dont le émissions de gaz à effet de serre sont à l’origine du réchauffement climatique), à une consommation majoritaire d’énergies non fossiles (qui ne sont pas directement responsables du réchauffement, même si leur impact n’est pas neutre sur le plan environnemental). Ces nouvelles énergies sont renouvelables (solaires, éolien, biogaz, géothermie, hydraulique, bois) ou non (nucléaire).

Aujourd’hui, en Vercors, ce qui nous éloigne très largement de l’objectif de la transition énergétique, c’est le transport. La quasi-totalité de nos véhicules fonctionnent à l’énergie fossile. Et la plupart des habitants du Vercors n’ont apparemment pas envie, et/ou pas les moyens, de changer de voiture pour contribuer à faire de notre territoire un vrai TEP-CV.

C’est ainsi. Mais il serait embêtant de ne rien changer. L’enjeu est trop important pour les jeunes et les générations futures, et on ne pourra pas réussir une transition sans faire évoluer nos modes de transport.

Sur l’échelle du changement, acheter une voiture propre constitue un effort financier certain. Faire du covoiturage, du vélo ou prendre les transports en commun, c’est aussi faire un effort : celui-ci n’est pas financier, bien au contraire, mais il remet en question nos habitudes, ce qui n’est pas toujours facile, ni toujours possible.

En revanche, il existe de petits efforts qui ne coûtent rien, sont faciles à adopter, sont toujours possibles à réaliser, et peuvent aboutir à des économies, qu’elles soient en € ou en gaz à effet de serre. Et plus on sera nombreux à les adopter, plus on aidera notre territoire à gagner le défi de l’énergie positive.
En voici la liste :
- Rouler moins vite, et plutôt en dessous des limitations qu’au dessus. L’expérience démontre qu’entre Lans en Vercors et Grenoble, on ne gagne pas plus de 4 minutes si on roule le plus vite possible, par rapport à une voiture qui roule en dessous des limitations de vitesse.
- Cesser de doubler, sauf les tracteurs et les véhicules très lents.
- Couper son moteur à partir de 60 secondes d’arrêt quand la voiture est chaude.
- Ne pas faire tourner sa voiture avant de partir.
- Vérifier la pression de ses pneus tous les deux mois.
- Ne pas faire un déplacement pour une seule raison, mais pour au moins deux : courses/travail/école ou activités extra-scolaires, etc. en s’organisant pour réduire le nombre de déplacements par jour.
- Ne jamais accélérer brutalement.
- Utiliser au maximum le frein moteur (car freiner est une perte d’énergie importante).
- Jouer avec la pente et l’élan de la voiture pour avancer avec peu de carburant.
- Instaurer une journée par semaine sans voiture.

Pour réussir une transition, on peut changer de mode d’énergie, mais on peut aussi économiser au maximum celle qui pose problème, selon ses possibilités, ses choix, ses contraintes.

Faisons-le. Car la transition, c’est maintenant. Et c’est important.

Dominique Clerc Rollin

Ces petits gestes d’économie de l’énergie fossile, et bien d’autres, figurent dans mon blog : www.jefaismatransition.com. Pour tout nouvel abonné, j’offre un bon d’essai de ma Kangoo électrique ZE durant une demi-heure, sur le plateau, un samedi matin. Laissez un message sur le formulaire de contact du blog pour prendre RDV.



Partagez cette info sur...


REAGIR / PROPOSER... Commentaires sous la responsabilité de leurs auteurs, sans engager l'auteur de l'aticle ci-dessus ou le site.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Pas de message anonyme ! Dîtes qui vous êtes (au moins le prénom) et laissez votre adresse email pour être prévenu(e) d'une éventuelle réponse...
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document




Les pages "village"...

Auberives-en-Royans ... Autrans ... Beaufort-sur-Gervanne ... Beauvoir-en-Royans ... Bouvante ... Chamaloc ... Château-Bernard ... Châtelus ... Châtillon-en-Diois ... Choranche ... Combovin ... Corrençon-en-Vercors ... Die ... Échevis ... Engins ... Gigors-et-Lozeron ... Glandage ... Grenoble ... Gresse-en-Vercors ... La-Chapelle-en-Vercors ... Lans-en-Vercors ... Léoncel ... Malleval ... Méaudre ... Oriol-en-Royans ... Ponet-et-Saint-Auban ... Pont-en-Royans ... Presles ... Rencurel ... Rochechinard ... Romeyer ... Saint-Agnan-en-Vercors ... Saint-Andéol ... Saint-André-en-Royans ... Saint-Gervais ... Saint-Hilaire du Touvet ... Saint-Jean-en-Royans ... Saint-Julien-en-Quint ... Saint-Julien-en-Vercors ... Saint-Laurent-en-Royans ... Saint-Martin-en-Vercors ... Saint-Martin-le-Colonel ... Saint-Nazaire-en-Royans ... Saint-Nizier-du-Moucherotte ... Saint-Romans ... Sainte-Croix ... Treschenu-Creyers ... Vachères-en-Quint ... Vassieux-en-Vercors ... Villard-de-Lans ...